Initiation au Grec Ancien --- Introduction ---

Bienvenue dans le module "Initiation au Grec Ancien", réalisé par Michele Biraud, professeur au Département de Lettres Classiques de l'Université Nice Sophia Antipolis

Ce module regroupe 39 exercices qui vous permettront de vous initier au grec ancien.

Pour une véritable initiation au grec ancien, nous vous conseillons de consulter le contexte d'origine de ces exercices : le cours en ligne "Lecture de textes en grec classique".
Vous y trouverez les exercices de ce module à partir de la lecon 2. Mais vous pouvez également directement vous entrainer (ou proposer ces exercices dans votre classe) avec les exercices ci-dessous si vous le désirez. Leur titre indique à chaque fois quel point de linguistique est concerné, et entre parenthèses le texte utilisé comme support.

Avant propos

Ce module utilise la police de caractères libre de droits "SPionic" pour afficher les caractères grecs.
Cette police permet de lire les textes grecs écrits avec le système polytonique.
Afin de répondre correctement aux exercices de type "Texte à trou" avec votre clavier habituel, munissez-vous du Tableau de correspondance clavier (pdf).


Traduction (Les enfants de Cronos)


L'article (Les enfants de Cronos)

Surligner dans le texte les formes de l'article et le nom qu'elles déterminent.

Texte grec Traduction française
  1. Kronos, ayant épousé sa sœur
  2. Rhéa,
  3. comme Gê et Ouranos lui avaient
  4. dit que par son propre fils
  5. le pouvoir lui serait confisqué,
  6. avalait ses enfants.
  7. Et il avala la première
  8. née, Hestia,
  9. puis Dèmèter et Hèra ,
  10. et avec elles Plouton
  11. et Poseidon.
  12. S’irritant contre cela,
  13. Rhéa se rend en
  14. Crète,
  15. et elle enfante Zeus dans une grotte du
  16. Dictè.
  17. Et elle donne celui-ci à élever
  18. aux Courètes et aux nymphes
  19. enfants de Mélisseus,
  20. Adrasteia et Idè.
  21. Celles-ci nourrissaient donc l’enfant
  22. avec le lait de la <chèvre> Amalthée,
  23. tandis que les Courètes en armes
  24. dans la grotte gardant l’enfant,
  25. avec leurs lances,
  26. frappaient leurs boucliers
  27. pour que Cronos n’entende pas
  28. la voix de l’enfant.
  29. Et Rhéa, ayant emmailloté une pierre,
  30. la donna à avaler à Kronos
  31. comme <si c’était> l’enfant nouveau-né.

Traduction (Les épouses de Zeus)


Compléments d'objet à l'accusatif (Les épouses de Zeus)

Surligner (cliquer sur) les compléments d'objet à l'accusatif.

Texte grec Traduction française
  1. Zeus épouse Hèra
  2. et il engendre Hèbè, Eileithyia,
  3. Arès,
  4. et il s’unit à de nombreuses
  5. femmes
  6. mortelles et immortelles.
  7. De Thémis, fille d’Ouranos,
  8. il a pour filles les Heures,
  9. Paix, Equité et Justice,
  10. les Parques, Clotho, Lachésis
  11. et Atropos;
  12. de Diônè, Aphrodite,
  13. d’ Eurynomè fille d’Océan,
  14. les Grâces,
  15. Aglaué, Euphrosunè et Thalia;
  16. de Styx, Perséphone,
  17. de Mémoire , les Muses,
  18. Calliope la première,
  19. Puis Clio, Melpomène,
  20. Euterpe,Erato,
  21. Terpsichore, Uranie,
  22. Thalie, Polymnie.

Traduction (Anacreonta fr 21)


Traduction (Anacreonta fr 48)


Conjuguaison - Le présent à l'actif


L'impératif (Oedipe et Jocaste)

Cliquer sur les deux verbes à la 2e personne du singulier de l'impératif.

Texte grec Traduction française
  1.  
  2. Œ.– Et où est cet endroit où ce malheur eut lieu ?
  3. Jo.– Le pays s'appelle la Phocide, le croisement
  4. est celui où les routes venant de Delphes et de Daulia mènent vers le même endroit.
  5. Œ.– Et combien de temps s'est-il passé depuis ?
  6. Jo.– <C'est> un peu avant que toi,
  7. tu te révèles ayant (=avoir) le pouvoir sur cette terre <que> ceci fut proclamé à la ville.
  8. Œ.– O Zeus, qu'as-tu décidé de faire à mon sujet ?
  9. Jo.– En quoi ceci est-il préoccupant pour toi, Œdipe ?
  10. Œ.– Ne me demande rien encore. Mais Laïos,
  11. dis-moi quel était son aspect. Quel âge portait-il ?
  12. Jo.– <Il était> grand, sa tête commençait juste à blanchir,
  13. il n'était pas très éloigné de ton aspect.
  14. Œ.– Hélas! malheureux! Il semble que, sans le savoir,
  15. je me suis jeté à moi-même de terribles imprécations.
  16. Jo.– Que dis-tu ? Certes j'hésite à te regarder, ô roi!
  17. [ … ]
  18. Œ.– Est-ce qu'il voyageait modeste,
  19. ou ayant beaucoup d'hommes d'armes, comme un homme souverain ?
  20. Jo.– Ils étaient cinq à eux tous, et parmi eux
  21. était un héraut; un seul char menait Laïos.

Les phrases interrogatives (Oedipe et Jocaste)

Avec l’aide de la ponctuation finale (;), repérer les phrases interrogatives.
Cliquer sur les huit adverbes ou pronoms interrogatifs qui les introduisent.

Grec ancien Français
  1.  
  2. Œ.– Et où est cet endroit où ce malheur eut lieu ?
  3. Jo.– Le pays s'appelle la Phocide, le croisement
  4. est celui où les routes venant de Delphes et de Daulia mènent vers le même endroit.
  5. Œ.– Et combien de temps s'est-il passé depuis ?
  6. Jo.– <C'est> un peu avant que toi,
  7. tu te révèles ayant (=avoir) le pouvoir sur cette terre <que> ceci fut proclamé à la ville.
  8. Œ.– O Zeus, qu'as-tu décidé de faire à mon sujet ?
  9. Jo.– En quoi ceci est-il préoccupant pour toi, Œdipe ?
  10. Œ.– Ne me demande rien encore. Mais Laïos,
  11. dis-moi quel était son aspect. Quel âge portait-il ?
  12. Jo.– <Il était> grand, sa tête commençait juste à blanchir,
  13. il n'était pas très éloigné de ton aspect.
  14. Œ.– Hélas! malheureux! Il semble que, sans le savoir,
  15. je me suis jeté à moi-même de terribles imprécations.
  16. Jo.– Que dis-tu ? Certes j'hésite à te regarder, ô roi!
  17. [ … ]
  18. Œ.– Est-ce qu'il voyageait modeste,
  19. ou ayant beaucoup d'hommes d'armes, comme un homme souverain ?
  20. Jo.– Ils étaient cinq à eux tous, et parmi eux
  21. était un héraut; un seul char menait Laïos.

Les connecteurs (Oedipe et Jocaste)

Cliquer sur les mots de liaison. Repérer les éléments coordonnés par kai&.

Repérer les éléments associés par me_n et de_.

  1.  
  2. Œ.– Et où est cet endroit où ce malheur eut lieu ?
  3. Jo.– Le pays s'appelle la Phocide, le croisement
  4. est celui où les routes venant de Delphes et de Daulia mènent vers le même endroit.
  5. Œ.– Et combien de temps s'est-il passé depuis ?
  6. Jo.– <C'est> un peu avant que toi,
  7. tu te révèles ayant (=avoir) le pouvoir sur cette terre <que> ceci fut proclamé à la ville.
  8. Œ.– O Zeus, qu'as-tu décidé de faire à mon sujet ?
  9. Jo.– En quoi ceci est-il préoccupant pour toi, Œdipe ?
  10. Œ.– Ne me demande rien encore. Mais Laïos,
  11. dis-moi quel était son aspect. Quel âge portait-il ?
  12. Jo.– <Il était> grand, sa tête commençait juste à blanchir,
  13. il n'était pas très éloigné de ton aspect.
  14. Œ.– Hélas! malheureux! Il semble que, sans le savoir,
  15. je me suis jeté à moi-même de terribles imprécations.
  16. Jo.– Que dis-tu ? Certes j'hésite à te regarder, ô roi!
  17. [ … ]
  18. Œ.– Est-ce qu'il voyageait modeste,
  19. ou ayant beaucoup d'hommes d'armes, comme un homme souverain ?
  20. Jo.– Ils étaient cinq à eux tous, et parmi eux
  21. était un héraut; un seul char menait Laïos.

L'indicatif (Oedipe et Jocaste)

Avec l’aide de la traduction, cliquer sur les quatre verbes à la 1e et à la 2e personne du singulier de l'indicatif.

  1.  
  2. Œ.– Et où est cet endroit où ce malheur eut lieu ?
  3. Jo.– Le pays s'appelle la Phocide, le croisement
  4. est celui où les routes venant de Delphes et de Daulia mènent vers le même endroit.
  5. Œ.– Et combien de temps s'est-il passé depuis ?
  6. Jo.– <C'est> un peu avant que toi,
  7. tu te révèles ayant (=avoir) le pouvoir sur cette terre <que> ceci fut proclamé à la ville.
  8. Œ.– O Zeus, qu'as-tu décidé de faire à mon sujet ?
  9. Jo.– En quoi ceci est-il préoccupant pour toi, Œdipe ?
  10. Œ.– Ne me demande rien encore. Mais Laïos,
  11. dis-moi quel était son aspect. Quel âge portait-il ?
  12. Jo.– <Il était> grand, sa tête commençait juste à blanchir,
  13. il n'était pas très éloigné de ton aspect.
  14. Œ.– Hélas! malheureux! Il semble que, sans le savoir,
  15. je me suis jeté à moi-même de terribles imprécations.
  16. Jo.– Que dis-tu ? Certes j'hésite à te regarder, ô roi!
  17. [ … ]
  18. Œ.– Est-ce qu'il voyageait modeste,
  19. ou ayant beaucoup d'hommes d'armes, comme un homme souverain ?
  20. Jo.– Ils étaient cinq à eux tous, et parmi eux
  21. était un héraut; un seul char menait Laïos.

Une fois votre exercice validé, vous verrez apparaitre un encadré autour des réponses attendues


Les verbes à l’infinitif (Querelle fratricide)

Cliquer dans le texte sur les verbes à l’infinitif (si besoin est, revoir Précis de Morphologie, §9).


La proposition infinitive (Querelle fratricide)

Repérer les groupes nominaux à l’accusatif.


Particules de liaison (Antigone)

Lire le texte à haute voix. Le relire en cliquant sur les particules par lesquelles les phrases sont reliées entre elles.


Groupes nominaux au génitif (Antigone)

Identifier les groupes nominaux au génitif (en cliquant dessus).


Groupes nominaux au génitif (Médée)

Lire le texte une première fois, puis le relire en cliquant sur les groupes nominaux au génitif


Groupes nominaux au datif (Médée)

Cliquez sur les groupes nominaux qui sont au datif.


Imparfait (Le lion de Némée)

Avec l'aide de la traduction, retrouver dans le texte grec les verbes à l'indicatif imparfait et cliquer dessus.

  1. D'abord donc Eurysthée lui (= Héraclès) ordonna
  2. de rapporter la peau du lion de Némée ;
  3. c'était un animal invulnérable
  4. engendré par Typhon.
  5. En route donc pour attaquer le lion,
  6. il vint à Cléonaï,
  7. et il y est accueilli en hôte
  8. chez un pauvre travailleur, Molorchos,
  9. et à celui-ci qui voulait sacrifier une victime,
  10. il dit d'attendre le trentième jour;
  11. et s'il revenait sauf de la chasse,
  12. de sacrifier à Zeus Sauveur;
  13. mais s'il mourait,
  14. alors de la lui offrir comme à un héros.
  15. Arrivant à Némée,
  16. après avoir cherché le lion,
  17. il lui envoya d'abord des flèches;
  18. mais comme il apprit
  19. qu'il était invulnérable,
  20. en brandissant sa massue, il le poursuivait.
  21. Et lui s'étant réfugié
  22. dans une grotte à double entrée,
  23. il boucha un orifice,
  24. et par l'autre entra attaquer la bête ;
  25. et lui ayant mis le bras autour du cou,
  26. il le tint serré
  27. jusqu'au moment où il l’étouffa;
  28. et l'ayant placé sur ses épaules,
  29. il le ramena à Cléonaï.

  30. Trouvant Molorchos,
  31. au dernier des jours,
  32. qui s'apprêtait à lui offrir le sacrifice
  33. comme à un mort,
  34. après avoir sacrifié à Zeus Sauveur,
  35. il amena le lion à Mycènes.
  36. Eurysthée, stupéfait
  37. de sa bravoure,
  38. lui interdit pour l'avenir
  39. d'entrer dans la ville ;
  40. et il lui ordonnait d'exposer ses trophées
  41. devant les portes.

Aoriste de l'indicatif (Le lion de Némée)

Avec l'aide de la traduction, retrouver dans le texte grec les verbes à l'indicatif aoriste (lignes 1-6, 16-27, 36-39) et cliquer dessus.

  1. D'abord donc Eurysthée lui (= Héraclès) ordonna
  2. de rapporter la peau du lion de Némée ;
  3. c'était un animal invulnérable
  4. engendré par Typhon.
  5. En route donc pour attaquer le lion,
  6. il vint à Cléonaï,
  7. et il y est accueilli en hôte
  8. chez un pauvre travailleur, Molorchos,
  9. et à celui-ci qui voulait sacrifier une victime,
  10. il dit d'attendre le trentième jour;
  11. et s'il revenait sauf de la chasse,
  12. de sacrifier à Zeus Sauveur;
  13. mais s'il mourait,
  14. alors de la lui offrir comme à un héros.
  15. Arrivant à Némée,
  16. après avoir cherché le lion,
  17. il lui envoya d'abord des flèches;
  18. mais comme il apprit
  19. qu'il était invulnérable,
  20. en brandissant sa massue, il le poursuivait.
  21. Et lui s'étant réfugié
  22. dans une grotte à double entrée,
  23. il boucha un orifice,
  24. et par l'autre entra attaquer la bête ;
  25. et lui ayant mis le bras autour du cou,
  26. il le tint serré
  27. jusqu'au moment où il l’étouffa;
  28. et l'ayant placé sur ses épaules,
  29. il le ramena à Cléonaï.

  30. Trouvant Molorchos,
  31. au dernier des jours,
  32. qui s'apprêtait à lui offrir le sacrifice
  33. comme à un mort,
  34. après avoir sacrifié à Zeus Sauveur,
  35. il amena le lion à Mycènes.
  36. Eurysthée, stupéfait
  37. de sa bravoure,
  38. lui interdit pour l'avenir
  39. d'entrer dans la ville ;
  40. et il lui ordonnait d'exposer ses trophées
  41. devant les portes.

Les verbes suivis de l'infinitif (Le lion de Némée)

Les verbes qui signifient parler, penser, ordonner, pouvoir ou vouloir peuvent avoir un infinitif pour complément.

Parmi les verbes du texte, identifier les infinitifs. (cliquez dessus pour les surligner)

Texte GrecTraduction française
  1. D'abord donc Eurysthée lui (= Héraclès) ordonna
  2. de rapporter la peau du lion de Némée ;
  3. c'était un animal invulnérable
  4. engendré par Typhon.
  5. En route donc pour attaquer le lion,
  6. il vint à Cléonaï,
  7. et il y est accueilli en hôte
  8. chez un pauvre travailleur, Molorchos,
  9. et à celui-ci qui voulait sacrifier une victime,
  10. il dit d'attendre le trentième jour;
  11. et s'il revenait sauf de la chasse,
  12. de sacrifier à Zeus Sauveur;
  13. mais s'il mourait,
  14. alors de la lui offrir comme à un héros.
  15. Arrivant à Némée,
  16. après avoir cherché le lion,
  17. il lui envoya d'abord des flèches;
  18. mais comme il apprit
  19. qu'il était invulnérable,
  20. en brandissant sa massue, il le poursuivait.
  21. Et lui s'étant réfugié
  22. dans une grotte à double entrée,
  23. il boucha un orifice,
  24. et par l'autre entra attaquer la bête ;
  25. et lui ayant mis le bras autour du cou,
  26. il le tint serré
  27. jusqu'au moment où il l’étouffa;
  28. et l'ayant placé sur ses épaules,
  29. il le ramena à Cléonaï.

  30. Trouvant Molorchos,
  31. au dernier des jours,
  32. qui s'apprêtait à lui offrir le sacrifice
  33. comme à un mort,
  34. après avoir sacrifié à Zeus Sauveur,
  35. il amena le lion à Mycènes.
  36. Eurysthée, stupéfait
  37. de sa bravoure,
  38. lui interdit pour l'avenir
  39. d'entrer dans la ville ;
  40. et il lui ordonnait d'exposer ses trophées
  41. devant les portes.

Imparfait et Aoriste de l'indicatif (Fable du voleur)

Cliquer sur les verbes à l’imparfait et à l’aoriste de l’indicatif.

Combien en comptez-vous ?

  1. Un voleur s'arrêta
  2. dans une auberge.
  3. Il……………………………….
  4. attendant de voler quelque chose.
  5. Comme…………
  6. ……………….
  7. une des journées, voyant
  8. l'aubergiste vêtu
  9. d'un habit élégant et neuf
  10. et assis
  11. devant la porte de…………..
  12. et comme personne d'autre
  13. ne se trouvait là,
  14. le …………………………………..
  15. …………………………………….et
  16. ……………………………………….
  17. Et, ayant conversé
  18. un moment suffisant,
  19. le voleur se mit à bâiller et
  20. en même temps que le bâillement
  21. il se mit à hurler comme un loup.
  22. L' ……………………………. :
  23. "Pourquoi ……………. …… …"
  24. Et le ……………………. :
  25. "Maintenant je vais te le dire;
  26. mais j'ai besoin de toi,
  27. garde mes habits
  28. car ici…………………..
  29. moi, je ne sais
  30. d'où me vient
  31. de bâiller ainsi,
  32. ce qui est sûr, c'est que (gou=n)
  33. lorsque j'ai bâillé trois coups, je …………………… … …"
  34. Et, ayant dit cela
  35. il bailla une deuxième fois.
  36. et hurla de nouveau,
  37. comme auparavant.
  38. Donc, l'aubergiste, entendant cela
  39. et ajoutant foi aux paroles du voleur
  40. fut saisi de terreur,
  41. et se levant, il……….
  42. Mais le voleur, le saisissant
  43. par son vêtement, ……………
  44. ………… :
  45. "Reste
  46. et ……………………………..
  47. pour que je ne les perde pas."
  48. Et……………………………
  49. ouvrant la bouche
  50. il se mit à bâiller une troisième fois.
  51. L'……………, de peur
  52. qu'il ne le mange,
  53. abandonna son propre habit
  54. et, rentrant en courant
  55. dans l'auberge,
  56. il se mit en sécurité.
  57. Et……………………………..
  58. ……….
  59. Ainsi s'instruisent ceux qui
  60. ajoutent foi à ce qui n'est pas vrai.

Circonstances spatiales (Fable du Voleur)

Cliquer sur les adverbes et les groupes prépositionnels exprimant les circonstances spatiales du récit dans les lignes 1-16.

  1. Un voleur s'arrêta
  2. dans une auberge.
  3. Il……………………………….
  4. attendant de voler quelque chose.
  5. Comme…………
  6. ……………….
  7. une des journées, voyant
  8. l'aubergiste vêtu
  9. d'un habit élégant et neuf
  10. et assis
  11. devant la porte de…………..
  12. et comme personne d'autre
  13. ne se trouvait là,
  14. le …………………………………..
  15. …………………………………….et
  16. ……………………………………….

Mots de liaison (Fable du voleur)

À chaque fois que la fonction sujet change de personnage, cliquez sur ce nouveau sujet (ou sur la forme verbale au participe qui en porte les marques de genre et de nombre) et sur le mot de liaison qui sert de charnière.

  1. Un voleur s'arrêta
  2. dans une auberge.
  3. Il……………………………….
  4. attendant de voler quelque chose.
  5. Comme…………
  6. ……………….
  7. une des journées, voyant
  8. l'aubergiste vêtu
  9. d'un habit élégant et neuf
  10. et assis
  11. devant la porte de…………..
  12. et comme personne d'autre
  13. ne se trouvait là,
  14. le …………………………………..
  15. …………………………………….et
  16. ……………………………………….
  17. Et, ayant conversé
  18. un moment suffisant,
  19. le voleur se mit à bâiller et
  20. en même temps que le bâillement
  21. il se mit à hurler comme un loup.
  22. L' ……………………………. :
  23. "Pourquoi ……………. …… …"
  24. Et le ……………………. :
  25. "Maintenant je vais te le dire;
  26. mais j'ai besoin de toi,
  27. garde mes habits
  28. car ici…………………..
  29. moi, je ne sais
  30. d'où me vient
  31. de bâiller ainsi,
  32. ce qui est sûr, c'est que (gou=n)
  33. lorsque j'ai bâillé trois coups, je …………………… … …"
  34. Et, ayant dit cela
  35. il bailla une deuxième fois.
  36. et hurla de nouveau,
  37. comme auparavant.
  38. Donc, l'aubergiste, entendant cela
  39. et ajoutant foi aux paroles du voleur
  40. fut saisi de terreur,
  41. et se levant, il……….
  42. Mais le voleur, le saisissant
  43. par son vêtement, ……………
  44. ………… :
  45. "Reste
  46. et ……………………………..
  47. pour que je ne les perde pas."
  48. Et……………………………
  49. ouvrant la bouche
  50. il se mit à bâiller une troisième fois.
  51. L'……………, de peur
  52. qu'il ne le mange,
  53. abandonna son propre habit
  54. et, rentrant en courant
  55. dans l'auberge,
  56. il se mit en sécurité.
  57. Et……………………………..
  58. ……….
  59. Ainsi s'instruisent ceux qui
  60. ajoutent foi à ce qui n'est pas vrai.

Mots de liaison introductifs (Fable du voleur)

La ruse imaginée par le voleur de se faire passer pour un loup-garou constitue la partie centrale (la Dy : 17-50).
Servent de déclencheurs d’une part une conversation qui permet d’introduire la ruse (Tr : 5-16) et d’autre part, la fuite de l’aubergiste (Ré : 51-56).
La machination elle-même se déroule en trois temps, scandés par la reprise d’un même verbe : e0xasmh&sato, h1rcato xasma~sqai.

Consultez notre Essentiel de Grammaire textuelle pour plus d'infos...

Cliquer sur les mots de liaison qui introduisent ces trois moments successifs.

  1. Un voleur s'arrêta
  2. dans une auberge.
  3. Il……………………………….
  4. attendant de voler quelque chose.
  5. Comme…………
  6. ……………….
  7. une des journées, voyant
  8. l'aubergiste vêtu
  9. d'un habit élégant et neuf
  10. et assis
  11. devant la porte de…………..
  12. et comme personne d'autre
  13. ne se trouvait là,
  14. le …………………………………..
  15. …………………………………….et
  16. ……………………………………….
  17. Et, ayant conversé
  18. un moment suffisant,
  19. le voleur se mit à bâiller et
  20. en même temps que le bâillement
  21. il se mit à hurler comme un loup.
  22. L' ……………………………. :
  23. "Pourquoi ……………. …… …"
  24. Et le ……………………. :
  25. "Maintenant je vais te le dire;
  26. mais j'ai besoin de toi,
  27. garde mes habits
  28. car ici…………………..
  29. moi, je ne sais
  30. d'où me vient
  31. de bâiller ainsi,
  32. ce qui est sûr, c'est que (gou=n)
  33. lorsque j'ai bâillé trois coups, je …………………… … …"
  34. Et, ayant dit cela
  35. il bailla une deuxième fois.
  36. et hurla de nouveau,
  37. comme auparavant.
  38. Donc, l'aubergiste, entendant cela
  39. et ajoutant foi aux paroles du voleur
  40. fut saisi de terreur,
  41. et se levant, il……….
  42. Mais le voleur, le saisissant
  43. par son vêtement, ……………
  44. ………… :
  45. "Reste
  46. et ……………………………..
  47. pour que je ne les perde pas."
  48. Et……………………………
  49. ouvrant la bouche
  50. il se mit à bâiller une troisième fois.
  51. L'……………, de peur
  52. qu'il ne le mange,
  53. abandonna son propre habit
  54. et, rentrant en courant
  55. dans l'auberge,
  56. il se mit en sécurité.
  57. Et……………………………..
  58. ……….
  59. Ainsi s'instruisent ceux qui
  60. ajoutent foi à ce qui n'est pas vrai.

Traduction (Fable du voleur)


Les adverbes (Fable du voleur)

Cliquer sur les adverbes et les groupes prépositionnels exprimant les circonstances spatiales du récit dans les lignes 1-16.

Dans les lignes 1-8, il y a deux compléments de temps : l'un exprime la date, l'autre la durée; les relever ; à quels cas sont-ils?

  1. Un voleur s'arrêta
  2. dans une auberge.
  3. Il……………………………….
  4. attendant de voler quelque chose.
  5. Comme…………
  6. ……………….
  7. une des journées, voyant
  8. l'aubergiste vêtu
  9. d'un habit élégant et neuf
  10. et assis
  11. devant la porte de…………..
  12. et comme personne d'autre
  13. ne se trouvait là,
  14. le …………………………………..
  15. …………………………………….et
  16. ……………………………………….

Les impératifs (Fable du voleur)

Repérer les impératifs dans les dialogues du texte :

  1. Un voleur s'arrêta
  2. dans une auberge.
  3. Il……………………………….
  4. attendant de voler quelque chose.
  5. Comme…………
  6. ……………….
  7. une des journées, voyant
  8. l'aubergiste vêtu
  9. d'un habit élégant et neuf
  10. et assis
  11. devant la porte de…………..
  12. et comme personne d'autre
  13. ne se trouvait là,
  14. le …………………………………..
  15. …………………………………….et
  16. ……………………………………….
  17. Et, ayant conversé
  18. un moment suffisant,
  19. le voleur se mit à bâiller et
  20. en même temps que le bâillement
  21. il se mit à hurler comme un loup.
  22. L' ……………………………. :
  23. "Pourquoi ……………. …… …"
  24. Et le ……………………. :
  25. "Maintenant je vais te le dire;
  26. mais j'ai besoin de toi,
  27. garde mes habits
  28. car ici…………………..
  29. moi, je ne sais
  30. d'où me vient
  31. de bâiller ainsi,
  32. ce qui est sûr, c'est que (gou=n)
  33. lorsque j'ai bâillé trois coups, je …………………… … …"
  34. Et, ayant dit cela
  35. il bailla une deuxième fois.
  36. et hurla de nouveau,
  37. comme auparavant.
  38. Donc, l'aubergiste, entendant cela
  39. et ajoutant foi aux paroles du voleur
  40. fut saisi de terreur,
  41. et se levant, il……….
  42. Mais le voleur, le saisissant
  43. par son vêtement, ……………
  44. ………… :
  45. "Reste
  46. et ……………………………..
  47. pour que je ne les perde pas."
  48. Et……………………………
  49. ouvrant la bouche
  50. il se mit à bâiller une troisième fois.
  51. L'……………, de peur
  52. qu'il ne le mange,
  53. abandonna son propre habit
  54. et, rentrant en courant
  55. dans l'auberge,
  56. il se mit en sécurité.
  57. Et……………………………..
  58. ……….
  59. Ainsi s'instruisent ceux qui
  60. ajoutent foi à ce qui n'est pas vrai.

Les marques de l'interlocuteur (Fable du voleur)

Dans les parties dialoguées, cliquer sur les marques de l'interlocuteur (pronoms personnels et désinences personnelles).

[...]

[...]
[...]
  1. Et, ayant conversé
  2. un moment suffisant,
  3. le voleur se mit à bâiller et
  4. en même temps que le bâillement
  5. il se mit à hurler comme un loup.
  6. L' ……………………………. :
  7. "Pourquoi ……………. …… …"
  8. Et le ……………………. :
  9. "Maintenant je vais te le dire;
  10. mais j'ai besoin de toi,
  11. garde mes habits
  12. car ici…………………..
  13. moi, je ne sais
  14. d'où me vient
  15. de bâiller ainsi,
  16. ce qui est sûr, c'est que (gou=n)
  17. lorsque j'ai bâillé trois coups, je …………………… … …"
  18. Et, ayant dit cela
  19. il bailla une deuxième fois.
  20. et hurla de nouveau,
  21. comme auparavant.
  22. Donc, l'aubergiste, entendant cela
  23. et ajoutant foi aux paroles du voleur
  24. fut saisi de terreur,
  25. et se levant, il……….
  26. Mais le voleur, le saisissant
  27. par son vêtement, ……………
  28. ………… :
  29. "Reste
  30. et ……………………………..
  31. pour que je ne les perde pas."
[...]

Les marques du locuteur (Fable du voleur)

Dans chacune des parties dialoguées, cliquer sur les marques du locuteur - pronoms personnels et désinences personnelles.

[...]

[...]
[...]
  1. Et, ayant conversé
  2. un moment suffisant,
  3. le voleur se mit à bâiller et
  4. en même temps que le bâillement
  5. il se mit à hurler comme un loup.
  6. L' ……………………………. :
  7. "Pourquoi ……………. …… …"
  8. Et le ……………………. :
  9. "Maintenant je vais te le dire;
  10. mais j'ai besoin de toi,
  11. garde mes habits
  12. car ici…………………..
  13. moi, je ne sais
  14. d'où me vient
  15. de bâiller ainsi,
  16. ce qui est sûr, c'est que (gou=n)
  17. lorsque j'ai bâillé trois coups, je …………………… … …"
  18. Et, ayant dit cela
  19. il bailla une deuxième fois.
  20. et hurla de nouveau,
  21. comme auparavant.
  22. Donc, l'aubergiste, entendant cela
  23. et ajoutant foi aux paroles du voleur
  24. fut saisi de terreur,
  25. et se levant, il……….
  26. Mais le voleur, le saisissant
  27. par son vêtement, ……………
  28. ………… :
  29. "Reste
  30. et ……………………………..
  31. pour que je ne les perde pas."
[...]

Les protagonistes (Le renard et le singe)

Cliquer sur les mentions des noms des deux protagonistes (le renard et le singe) et sur les pronoms qui les représentent.
Pour cela, faire attention aux marques de genre des articles définis et des pronoms.

  1. Dans une assemblée des bêtes,
  2. un singe, ayant dansé
  3. et gagné leur faveur,
  4. fut élu roi par elles.
  5. Un renard fut jaloux de lui
  6. et, ayant vu dans un piège
  7. un morceau de viande,
  8. il y mena le singe en lui disant
  9. qu'il avait trouvé un trésor,
  10. mais qu'au lieu d'en user lui-même,
  11. il le lui avait gardé
  12. comme un apanage de la royauté,
  13. et il l'engagea à le prendre.
  14. Le singe s'en approcha étourdiment
  15. et fut pris par le piège ;
  16. comme il accusait le renard
  17. de lui avoir tendu un piège,
  18. celui-là répliqua : "O singe,
  19. sot comme tu es,
  20. tu veux régner sur les bêtes ?".

Aoriste de l'indicatif (Le renard et le singe)

Cliquer sur les formes verbales d’aoriste de l’indicatif du texte. Les traduire littéralement et confronter avec la traduction d’E. Chambry.

  1. Dans une assemblée des bêtes,
  2. un singe, ayant dansé
  3. et gagné leur faveur,
  4. fut élu roi par elles.
  5. Un renard fut jaloux de lui
  6. et, ayant vu dans un piège
  7. un morceau de viande,
  8. il y mena le singe en lui disant
  9. qu'il avait trouvé un trésor,
  10. mais qu'au lieu d'en user lui-même,
  11. il le lui avait gardé
  12. comme un apanage de la royauté,
  13. et il l'engagea à le prendre.
  14. Le singe s'en approcha étourdiment
  15. et fut pris par le piège ;
  16. comme il accusait le renard
  17. de lui avoir tendu un piège,
  18. celui-là répliqua : "O singe,
  19. sot comme tu es,
  20. tu veux régner sur les bêtes ?".

Connecteurs du récit (Le renard et le singe)

Cliquer sur le connecteur qui marque la séparation des trois moments du récit.
À quoi servent les connecteurs me&n et de& des lignes 10 et 11 ?

  1. Dans une assemblée des bêtes,
  2. un singe, ayant dansé
  3. et gagné leur faveur,
  4. fut élu roi par elles.
  5. Un renard fut jaloux de lui
  6. et, ayant vu dans un piège
  7. un morceau de viande,
  8. il y mena le singe en lui disant
  9. qu'il avait trouvé un trésor,
  10. mais qu'au lieu d'en user lui-même,
  11. il le lui avait gardé
  12. comme un apanage de la royauté,
  13. et il l'engagea à le prendre.
  14. Le singe s'en approcha étourdiment
  15. et fut pris par le piège ;
  16. comme il accusait le renard
  17. de lui avoir tendu un piège,
  18. celui-là répliqua : "O singe,
  19. sot comme tu es,
  20. tu veux régner sur les bêtes ?".

Imparfait de l'indicatif (Le renard et le singe)

Cliquer sur les formes verbales d’imparfait de l’indicatif du texte. Les traduire littéralement et confronter avec la traduction d’E. Chambry.

  1. Dans une assemblée des bêtes,
  2. un singe, ayant dansé
  3. et gagné leur faveur,
  4. fut élu roi par elles.
  5. Un renard fut jaloux de lui
  6. et, ayant vu dans un piège
  7. un morceau de viande,
  8. il y mena le singe en lui disant
  9. qu'il avait trouvé un trésor,
  10. mais qu'au lieu d'en user lui-même,
  11. il le lui avait gardé
  12. comme un apanage de la royauté,
  13. et il l'engagea à le prendre.
  14. Le singe s'en approcha étourdiment
  15. et fut pris par le piège ;
  16. comme il accusait le renard
  17. de lui avoir tendu un piège,
  18. celui-là répliqua : "O singe,
  19. sot comme tu es,
  20. tu veux régner sur les bêtes ?".

Les verbes au participe (Démocrite - premiers hommes)

Cliquer sur les verbes au participe.

Rappel : les formes en –ontej sont des participes : nt , au nominatif pluriel : ej.

  1. Les hommes d'alors étant remplis
  2. de simplicité et d'inexpérience,
  3. ils ne connaissaient ni aucune technique,
  4. ni l'agriculture ni rien d'autre,
  5. et ce qu'est la maladie ou la mort.
  6. ils ne le savaient pas.
  7. Pratiquant ……….une entraide de groupe,
  8. ils …………..leur vie
  9. à la façon des troupeaux, sortant à la pâture,
  10. se nourrissant communément
  11. de glands et de légumes.
  12. Et ils ………………. les uns des autres
  13. contre les bêtes sauvages,
  14. et <les> ………..ensemble, …….,
  15. à mains………. .
  16. Comme ils se trouvaient ainsi nus
  17. et qu'ils manquaient d'un abri et d'outils,
  18. et qu’ils ne savaient même pas rassembler
  19. fruits et glands dans des magasins,
  20. mais se bornaient à manger
  21. au jour le jour,
  22. une fois l'hiver venu,
  23. beaucoup ………….
  24. Puis, petit à petit,
  25. instruits par la nécessité,
  26. ils ………….dans les creux des arbres,
  27. dans les fourrés,
  28. dans les anfractuosités des rochers,
  29. et dans les grottes.
  30. Et ayant appris non sans peine à connaître
  31. ceux des fruits qui pouvaient être conservés,
  32. et les récoltant en une seule fois,
  33. ils les ……………….dans les cavernes,
  34. et s'en ……………pendant toute l'année.
  35. Vivant ensemble un tel destin,
  36. ils ………une existence simple,
  37. ordinaire et solidaire,
  38. loin de la connaissance du feu,
  39. ne possédant ni rois, ni magistrats,
  40. ni tyrans,
  41. ignorant les expéditions militaires,
  42. les violences et les pillages,
  43. mais sachant vivre
  44. seulement l'entraide et
  45. cette vie libre et ordinaire.

Les connecteurs entre phrases (Démocrite - premiers hommes)

Cliquer :
  1. Les hommes d'alors étant remplis
  2. de simplicité et d'inexpérience,
  3. ils ne connaissaient ni aucune technique,
  4. ni l'agriculture ni rien d'autre,
  5. et ce qu'est la maladie ou la mort.
  6. ils ne le savaient pas.
  7. Pratiquant ……….une entraide de groupe,
  8. ils …………..leur vie
  9. à la façon des troupeaux, sortant à la pâture,
  10. se nourrissant communément
  11. de glands et de légumes.
  12. Et ils ………………. les uns des autres
  13. contre les bêtes sauvages,
  14. et <les> ………..ensemble, …….,
  15. à mains………. .
  16. Comme ils se trouvaient ainsi nus
  17. et qu'ils manquaient d'un abri et d'outils,
  18. et qu’ils ne savaient même pas rassembler
  19. fruits et glands dans des magasins,
  20. mais se bornaient à manger
  21. au jour le jour,
  22. une fois l'hiver venu,
  23. beaucoup ………….
  24. Puis, petit à petit,
  25. instruits par la nécessité,
  26. ils ………….dans les creux des arbres,
  27. dans les fourrés,
  28. dans les anfractuosités des rochers,
  29. et dans les grottes.
  30. Et ayant appris non sans peine à connaître
  31. ceux des fruits qui pouvaient être conservés,
  32. et les récoltant en une seule fois,
  33. ils les ……………….dans les cavernes,
  34. et s'en ……………pendant toute l'année.
  35. Vivant ensemble un tel destin,
  36. ils ………une existence simple,
  37. ordinaire et solidaire,
  38. loin de la connaissance du feu,
  39. ne possédant ni rois, ni magistrats,
  40. ni tyrans,
  41. ignorant les expéditions militaires,
  42. les violences et les pillages,
  43. mais sachant vivre
  44. seulement l'entraide et
  45. cette vie libre et ordinaire.

Propositions infinitives (Diodore - premiers hommes)

Sélectionnez les verbes à l'infinitif.

Ils dépendent presque tous d'un verbe sous-entendu "on dit que".

Ce sont les verbes de propositions infinitives, leurs sujets sont à l'accusatif, et les adjectifs ou participes en rapport avec ces sujets sont aussi à l’accusatif.


Les verbes au participe (Diodore - premiers hommes)

Sélectionnez les verbes au participe.


Introduction de phrases (Diodore - premiers hommes)

Cliquez sur les de\ qui introduisent des phrases (et non ceux qui introduisent des groupes, comme ceux des lignes 4-7, qui relient trois groupes adjectivaux).


Coordonnants (Diodore - premiers hommes)

Cliquez sur les kai& coordonnants qui relient deux groupes nominaux ou deux verbes d'une même phrase.
Ne pas oublier que, lorsque deux groupes sont reliés, il peut y avoir une paire de coordonnants ( kai&kai&… ou tekai&…).
Il ne faut pas sélectionner les kai& qui ouvrent une phrase, ni ceux qui ont un sens adverbial (« même, aussi »).


Cette page n'est pas dans son apparence habituelle parce que WIMS n'a pas pu reconnaître votre navigateur de web.

Pour accéder aux services de WIMS, vous avez besoin d'un navigateur qui connait les formes. Afin de tester le navigateur que vous utilisez, veuillez taper le mot wims ici : puis appuyez sur ``Entrer''.

Veuillez noter que les pages WIMS sont générées interactivement; elles ne sont pas des fichiers HTML ordinaires. Elles doivent être utilisées interactivement EN LIGNE. Il est inutile pour vous de les ramasser par un programme robot.

Description: exercices d'initiation au Grec Ancien. interactive exercises, online calculators and plotters, mathematical recreation and games

Keywords: interactive mathematics, interactive math, server side interactivity, nice sophia antipolis university, language, writing, greek